Faut-il croire un médecin qui vous annonce que vous avez un cancer le 1er avril ?

                     Cher cancer,

Merci de ne pas m’avoir fait de blague, de poisson d’avril pour le 1er avril. Enfin, de crabe d’avril, puisque c’est celui à pinces, ton crustacé préféré. Non pas que je n’aime pas les blagues, mais nous n’avons pas tout à fait le même humour. Tu es trop 1er degré à mon goût : genre un mec il va bien, il passe un scanner et bam !! Il va mal. Il commence une chimio et bam !!! Il meurt quand même. Un humour « pince sans rire », normal pour un crabe. Franchement, cher cancer, tes blagues premier degré ne font rire que toi, même chez Carambar ils n’en n’ont pas voulu. Non, je n’aime vraiment pas cet humour très terre à terre… Un humour si terre à terre que c’est même un humour 6 pieds sous terre.

Mets- toi  une minute, cher cancer, à la place de quelqu’un qui apprend un 1er avril qu’il a un cancer. Ca ne doit pas être drôle. Ca ne doit pas l’être non plus pour le médecin :

Le médecin :  « J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle, cher monsieur. La mauvaise, c’est que vous avez un cancer… »

(un moment de silence, qui peut durer quelques secondes. En tout cas un silence plus long que si on lui annonçait qu’il avait la grippe saisonnière).

Le malade : « Euh…  Un cancer ? Mais voyons, c’est impossible… Je me sens bien… Ah !! Aaaah ! Je viens de comprendre : on est le 1er avril ! C’est une blague ! La mauvaise nouvelle est que j’ai un cancer, mais la bonne c’est que c’est un poisson d’avril ? C’est  une blague, c’est ça ? »

Le malade : « Euh, non, la bonne nouvelle c’est que l’on va commencer la chimio très rapidement. J’ai un lit de libre dès mardi ».

(Le mec rentre chez lui, toujours pas convaincu, et sa femme l’interroge).

La femme du malade : « – Alors Gérard ?  Ca s’est bien passé ? Il t’a dit quoi le médecin ? »

Le malade : « Bah je ne sais pas trop… Thérèse, vérifie que je n’ai pas un poisson scotché dans le dos»

La femme du malade : «Euuuh  non, tu n’as rien dans le dos, mais pourquoi ? »

Le malade : « bon, bah alors il ne blaguait pas le docteur. Thérèse, j’ai un cancer ».

La femme du malade : « Tu rigoles ? C’est un poisson d’avril ? »

Non franchement, Cher cancer, te faire diagnostiquer un 1er avril, c’est un humour… mortel : imagine, le mec ressort du cancérologue, persuadé que c’est une blague, qu’il n’a pas de cancer. Sa femme non plus n’y croit pas. Il ne vient pas à sa chimio. Il faudrait faire une étude statistique pour savoir si la probabilité de mourir d’un cancer diagnostiqué le 1er avril est plus élevée que de mourir d’un cancer diagnostiqué un autre jour :

Le malade  (à son meilleur copain) : « René, faut que je te dise… Mon cancer… Je sens que c’est la fin ».

Le copain du malade : « Dis pas ça Gérard, il faut te battre, le cancer de la prostate est l’un de ceux qui se soignent le mieux »

Le malade : « Sauf que moi, j’ai été diagnostiqué un 1er avril ».

Le copain du malade : « Aaaah merde ! Tu ne méritais pas ça. En tout cas tu t’es battu courageusement. Je garderai l’image d’un chic type ».

Cher cancer, moi si j’étais cancérologue, j’attendrais le 2 pour annoncer le cancer à un patient. Non, pas le 2 avril, le malade pourrait encore avoir un doute,  j’attendrais le 2 mai. En plus, le lendemain du 1er mai, le nouveau malade pourrait poser son pot de bétadine qui lui sert à désinfecter ses cicatrices à côté du pot de muguet, il sentirait moins le malade.  Le cancer avec une odeur printanière, c’est quand même plus exotique.

Bref, cher cancer, te faire diagnostiquer un 1er avril n’est vraiment pas sympa. Je parle en connaissance de cause cher cancer, moi-même je ne voulais pas croire le médecin :

mon docteur : « Euh… Bon voilà. Vous avez un cancer. Mais ça se soigne ».

Moi : « Mais c’est pas possible docteur ! C’est une blague»

Sauf que ça n’était pas un 1er avril, mais un 6 juillet.

De toute façon, moi aussi à défaut de lui faire un poisson d’avril, je lui avais fait une blague au médecin qui m’avait fait un crabe de juillet :

Mon docteur : « Vous allez faire une première cure de chimiothérapie très rapidement »

Moi : « j’peux pas docteur, mon année universitaire reprend en septembre ».

Non, cher cancer, merci de pas m’avoir collé de crabe d’avril dans le dos. Surtout que lourd comme tu es, tu insistes, et tu es du genre à en coller partout : dans le dos, mais aussi dans l’abdomen, dans le foie, à la prostate, aux testicules, au cerveau…  Des métastases comme tu dis ! Et puis tes poissons d’avril ils ne sont pas facile à déscotcher, c’est pas du scotch de papeterie, c’est même pas de la super glu : ça ne part qu’à la chimio , à la radiothérapie et à la chirurgie. Même une fois parti, ça colle encore à la peau pendant au moins 5 ans. Période de rémission, comme ils disent.

Cher cancer, peut-on rire de tout ? Oui, mais pas avec n’importe qui. On peut rire de toi… Mais sans toi…Sans toi, mais j’espère quand-même que ma lettre t’aura bien fait marrer, mon cher ex petit crabounet ?

Ton blagueur d’ancien malade

PS : Le dicton dit : « En avril, ne te découvre pas d’un fil ». Avec toi, ça ne risque pas : la chimio fait tellement frissonner qu’on rajouterait plutôt 3 couches de pulls polaires. 

Publicités

5 réflexions sur “Faut-il croire un médecin qui vous annonce que vous avez un cancer le 1er avril ?

  1. salut
    ah je m en veux de pas t avoir lu plutot
    pffff des souçis de « famille » mon frere ma soeur qui me cause de lourds souçis
    du coup ça pirate un peu mon moral
    c est pas possible ils ont du avoir plusieurs vies pour etre aussi con
    ah la la la famille
    c est tres juste comment le prendre quand on t annonce que t as un cancer un 1 avril???
    moi c etait un 30 decembre 2008, c est pas mal non plus comme date
    tu sais ça me fait penser quand on etait gosse qu il fallait apprendre les dates importantes de l histoire par coeur, et nous la date de l annonce de la maladie on s en souviendra, comme de bons ecoliers en la retenant par coeur
    une chose que je retiens, maintenant on va bien, tu vas bien et je vais bien
    c est que du passé, on attend le meilleur pour demain
    ne jamais baisser la garde, ètre vigilant
    je vais te laisser, te lire me fait beaucoup de bien toi l inconnu du net
    plein de bonnes choses ben, sois heureux
    a bientot pour te lire
    passes une bonne journée
    anabelle

    • ah oui, 30 déc 2008 on peut dire que tu as fini l’année 2008 sur un feu d’artifice… Moi je me souviens de la « zone de de date », pq on m’a annoncé ça en plusieurs fois, avant de me dire « c’est un cancer », on m’a fait comprendre que ça risquait de l’être… Après plusieurs semaines à me sentir mal… Donc ça n’a pas basculé en 1 jour en fait. Sinon, merci de me suivre tjs aussi fidèlement. J’espère que tes soucis de famille se sont arrangés (pas besoin de s’encombrer de tels soucis!) et porte toi bien!

  2. J’ai aussi eu un diagnostic à épisodes, il y a un an, et depuis le début de l’été, à chaque date anniversaire, j’ai une petite pensée pour l’étape concernée…

    J’apprécie beaucoup ton blog. Comme toi j’aime à plaisanter à propos de mon cancer, mais bizarrement ça ne fait jamais rire ma famille et mes amis. A la place des sourires escomptés je ne reçois que des « comme tu es courageuse de le prendre comme çà! ». J’ai beau dire que non non non je suis pas courageuse, je fais avec, bien obligée, ils en démordent pas. Alors je garde mes plaisanteries pour moi, mais c’est bien moins drôle de rigoler toute seule dans ma tête !

    • 🙂 J’ai connu ça! Mais comme j’ai eu la chance d’être assez vite en rémission, mes blagues ont fini par marcher… Continue d’en rire, c’est un moyen de mettre la maladie à distance 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s